Eglise Saint-Hilaire

Du nom du premier évêque de Poitiers, mort en 367, cette église, la plus vaste des trois de Melle, est également la seule à être toujours utilisée en tant que lieu de culte.
Elle fut construite en deux étapes : vers 1090, et vers 1150. Son plan est complexe, et conçu de façon à faciliter la fréquentation des pèlerins. Elle est longée par les rives de la Béronne que l'on traversait à l'aide d'un gué. Restaurée entre 1850 et 1875 par Segrétain dans le but de la rendre à son architecture originelle, l'église Saint-Hilaire est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, en tant qu'étape des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Un trésor roman bien gardé...
Une façade principale dont le portail et les arcatures au rez de chaussée ne sont pas ornées, au premier étage en revanche la sculpture est très présente sur les trois baies. Un clocher-beffroi carré, s'élève au dessus de l'édifice. Le mur nord présente une succession savoureuse de chapiteaux au niveau des baies avec tout un bestiaire et des scènes historiées. Le portail nord, dont les deux voussures extérieures sont sculptées des travaux des mois associés aux signes du Zodiaque, d'animaux fantastiques et de guerriers, est surmonté d'une niche. Elle abrite un cavalier, en haut-relief, qui serait le seigneur local. D'une allure fière sur son destrier, il semble garder la porte, protecteur de cette église et de ses richesses.
A l'intérieur une nef unique à collatéraux, un transept bordé d'absidioles, puis un chœur à déambulatoire et chapelles rayonnantes. Le décor sculpté est abondant : 282 chapiteaux romans représentant musiciens et monstres (centaure sagittaire, basilic, dragons), les affrontement entre les hommes et les animaux sont très présents dans cette église, comme cette chasse au sanglier côté sud entre la 3ème et la 4ème travée.
Le portail sud est très sculpté à l'intérieur, ce qui est rare. Le chœur possèdent de magnifiques chapiteaux à feuillage. C'est la partie la plus ancienne comme l'indique une belle inscription en latin datée de la fin du XIe siècle. Un chef d’œuvre qui, si vous osez passer sous les sabots de son gardien, vous dévoilera toutes les splendeurs de l'art roman du Pays Mellois.

Le choeur contemporain :

Le blanc immaculé du marbre de Namibie répondant à la pâleur de la pierre calcaire du Pays Mellois, tel pourrait être définit le chœur de Saint-Hilaire. Créer une œuvre contemporaine en harmonie parfaite avec un chef d’œuvre de l'art roman semble un défi bien difficile à relever. C'est l'artiste Mathieu Lehanneur qui a été choisi pour conduire le projet initié par le Père Jacques Lefebvre. La ville de Melle accueille depuis 2003 la Biennale Internationale d'Art Contemporain. Une œuvre contemporaine dans une de ses églises ne semble alors pas dénuée de sens. Le chœur contemporain a été inauguré en 2011.
Mathieu Lehanneur décrit son œuvre ainsi : « Construite sur une pente naturelle, juste en surplomb d'une rivière, cette église donne le sentiment très singulier d'avoir été enfoncée dans le sol, comme si une main invisible – peut-être divine- l'avait ancrée ici. C'est autour de cette image que le projet du chœur de l'église s'est construit. Dans le mouvement combiné de deux forces contraires, l'idée fut de faire émerger le chœur du sol pour mieux souligner l'enfouissement de l'église. L'ensemble du chœur apparaît alors comme la partie visible d'un bloc minéral immaculé et colossal. La construction des églises romanes a toujours été fortement liée à la perception et à l'étude des forces telluriques(...) Construction ultra-minérale et dessinée à partir des lignes supposées des champs magnétiques des piliers et de l'architecture, le nouveau chœur de l'église Saint-Hilaire est un ouvrage d'un esprit très roman, même s'il n'en a pas l'esthétique classique ». Le maître-autel et l'ambon sont en albâtre de couleur ambre. La cuve baptismale octogonale permet le baptême par immersion comme il était pratiqué jusqu'au XIIe siècle. La beauté de la pierre, le respect des traditions et sa forme originale font de ce chœur une œuvre harmonieuse, en adéquation avec le monument qui l'abrite.

79500 Melle