La Mothe-Saint-Héray, Petite Cité de Caractére

La Mothe-Saint-Héray doit son nom à la réunion des bourgs de La Mothe et de Saint-Héray au XVème siècle. Empreinte d'une importante activité commerciale, la cité s'est développée grâce à l'activité de ses moulins à blé. Le moulin du Pont l'Abbé, dont on trouve trace dès le XIIème siècle, est un des nombreux moulin à eau qui étaient installés sur la haute Sèvre Niortaise. En 1809 lors des recensement des moulins, on comptait 13 moulins sur la commune de La Mothe-Saint-Héray. Ce moulin est ouvert à la visite présentant le mécanisme de sa roue à eau. Du château il reste l'Orangerie du XVIIe siècle et deux pavillons encadrant des jardins à la française. L'Orangerie, construite par Nicolas Tillon (Maçon de Richelieu) et achevée en 1634, faisait partie du château aujourd'hui disparu suite à son démantèlement au XIXe siècle et sa vente pierre par pierre (1842). Restaurée à partir de 1997, agrémentée d'un jardin à la française et d'un canal, l'Orangerie est le théâtre de nombreuses manifestations culturelles. Elle peut être aussi louée pour des événements familiaux.

Syndicat d'initiative

79800 La Mothe-Saint-Héray