Les animaux fantastiques du Mellois - partie 3 : les Belles de Nuit

Lire l'article

Pas besoin d'aller au cinéma pour voir les animaux fantastiques du Mellois, avec Deux Sèvres Nature Environnement, on a choisi de vous en présenter quelques uns. N'hésitez pas à vous rendre aux animations proposées en Deux Sèvres pour aller à leur rencontre.

Description

Les chiroptères appelés plus couramment chauves-souris représentent près d’1/5 des espèces de mammifères sur terre, soit le deuxième ordre le plus représenté après celui des rongeurs. Souvent discrètes, elles sont encore de nos jours des animaux mystérieux et méconnus, sujets de bien des fantasmes. Et pourtant les chiroptères sont des animaux fascinants très utiles pour l’environnement. Quasi exclusivement insectivores, les chauves-souris jouent un rôle important dans la régulation des populations de ravageurs de culture nocturnes. Malgré leur nom, les chauves-souris n’ont rien à voir avec les rongeurs. Ce sont des espèces longévives avec un faible taux de reproduction (1 seul petit par an et pas tous les ans). Elles ont par ailleurs la particularité de former des colonies de parturition, c’est-à-dire des regroupements de femelles l’été afin d’élever leurs jeunes et de coopérer.

Près de 23 espèces ont été recensées en Deux-Sèvres sur les 34 présentes en France. Les chauves-souris deux-sévriennes possèdent des mœurs et écologies très différents. Ainsi la pipistrelle commune, espèce la plus répandue en France pèse 4 grammes pour une vingtaine de centimètres d’envergure. Cette espèce généraliste est peu exigeante et est présente aussi bien en ville qu’à la campagne. Le grand rhinolophe quant à lui, est une espèce rare, quoique bien présent dans le bocage deux-sévrien. Cette espèce pèse jusqu’à 40 grammes pour une quarantaine de centimètre d’envergure et consomme principalement des lépidoptères nocturnes et bousiers. De nombreuses espèces sont anthropophiles et donc très proches de l’Homme, elles bénéficient grandement des aménagements humains pour leurs gîtes (hiver : carrières, caves, ... / été : granges, combles, volets, ...).

Photos : Pipistrelle commune (M. DORFFIAC)

Colonie de grands rhinolophes (A. TEXIER)

Grand rhinolophe en vol (M. LEUCHTMANN)

Mythes et légendes

Comme de nombreux animaux, les chauves-souris souffrent de mythes et légendes qui perdurent parfois depuis le Moyen-Age. Ainsi, les chauves-souris ne s’accrochent pas dans les cheveux ni ne sucent le sang. Elles ne sont pas non plus aveugles mais se déplacent et chassent en utilisant les ultrasons, elles ont par ailleurs un radar très perfectionné. La perception de ces animaux est très différente suivant les continents. En Occident, elles étaient clouées sur les portes pour éloigner le mauvais sort au même titre que les chouettes et autres animaux « du diable ». Alors qu’en Chine la chauve-souris est symbole de sagesse, bonheur et prospérité.

Photo : oiseaux et chauve-souris cloués sur une porte (F. Bracquemond)

Protection et conservation

Les chauves-souris ont souffert d’un fort déclin au cours du XXème siècle à cause de nombreuses pressions qui pèsent encore aujourd’hui sur les populations (changement des pratiques agricoles, mortalité routière, fermeture des gîtes, ...). Ainsi, elles sont toutes protégées en France depuis 1981 grâce à la Loi de protection de la Nature. Aujourd’hui, le même constat que pour les oiseaux et les insectes peut être fait pour les chauves-souris : les espèces les plus communes, ce qu’on appelle la nature ordinaire, sont en régression.

Les chauves-souris, et notamment le grand rhinolophe, apprécient particulièrement les zones de bocage bien conservées avec ses mosaïques d’habitats qui offrent le gîte et le couvert ainsi que des éléments structurants du paysage (haie, ripisylve, vallée, ...) leur permettant de se déplacer. Le Mellois représente donc un des secteurs les plus riches des Deux-Sèvres pour les chauves-souris avec la Gâtine et le bocage Bressuirais.

Participer aux actions d'études et de conservation

N’hésitez pas à contacter Deux-Sèvres Nature et Environnement si vous souhaitez découvrir les chauves-souris par le biais d’actions de préservation concrètes (Yoann PRIOUL : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Plusieurs programmes d’études et de conservation des chauves-souris sont aujourd’hui en cours en Deux-Sèvres dont un gros programme régional sur le grand rhinolophe alliant partenaires scientifiques, naturalistes et bénévoles. Dans le cadre de ce programme des actions sont réalisées tous les ans dans le Mellois et ouvertes aux bénévoles.

Pour aller plus loin...

Dans la même collection