Les histoires merveilleuses du Mellois pour vos soirées d'automne

Lire l'article

Un chevalier qui surgit hors de la nuit, court vers l’aventure au galop. Et l’aventure en Mellois, il y en a. Alors voici deux courtes histoires merveilleuses avec des bons gros morceaux de chevaliers dedans. L’automne est là, profitez d’une boisson chaude, le plaid remonté et la cheminée qui crépite. Plongez avec nous, dans les songes enchantés.

La chevalerie de Troie

Il était une fois un chevalier en armure qui se retrouva dans un bâtiment circulaire.

- À quoi cela sert-il, se dit-il ?

Le chevalier, vêtu de cuivre réfléchit et réfléchit et réfléchit encore. De longues journées et de longues nuits. Il restait sans réponse.

Un jour, il décida avec sa longue épée de faire des trous dans les murs. Un trou d’abord. Puis deux, puis trois puis des centaines de trous. La labeur lui prit plusieurs jours et plusieurs nuits.

Trois passants s’arrêtèrent en entendant les bruits et en voyant la poussière sortir par la petite porte de la tour ronde. L’un d’eux s’écria :

- Fuyons ! Un terrible monstre doit se trouver dans la tour !

Arrivé à la fin de son œuvre, le chevalier en cuivre, entendit les passants et se retourna. Face à cette armure vivante, les trois passants restèrent figés d’effroi. L’un d’entre eux prit son courage à deux mains pour interroger le chevalier.

- Que faîtes vous ici ? parvint-il à demander.

Le chevalier se mit à rigoler et d’une voix rauque s’écria

- Des emplacements pour accueillir les spectateurs. Que voulez vous faire d’autres dans cette tour ronde ? On dirait un cirque.

Dans un grand éclat de rire l’un des passants lui dit :

- D’accord avec vous, mais vos spectateurs ont-ils des ailes ?

 

La chance au chat

Il était une fois, une vieille maison où avaient vécu une vieille dame accompagnée de son animal fétiche. Dans sa cuisine, on trouvait tout plein de fioles remplies d’épices venues de l’autre monde ainsi que des liquides bizarroïdes !

Dans une toute petite pièce obscure, s’empilaient des livres, des encyclopédies ainsi que des ouvrages anciens de plusieurs siècles. Alors que son chat s’aventurait dans le grenier, il y découvrit un casque de chevalier qui l’intrigua… tout d’un coup, un bruit fit fuir le chat à vive allure à travers le grenier. Le chat avait appuyé, avec sa patte, sur un latte du plancher qui avait réveillé le chevalier endormi.

Ce dernier tendit un bras à l’horizontal pour y présenter un magnifique rubis bleuté qui valait beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent, bien plus que ce que vous pouvez imaginer. La veille dame décida, néanmoins, de continuer à vivre dans sa vieille demeure.

Elle a juste décidé d’investir dans une chatière plus grande pour que son animal fétiche soit moins à l’étroit. Une chatière si grande qu’on la prenait souvent pour une fenêtre.

Vous en voulez plus ?

Des trous dans un mur ? Quelle drôle d'idée ! Retrouvez le pigeonnier à La Mothe Saint-Héray. Et si vous vous lancez dans le Terra Aventura (chasse au trésor avec application), peut-être serez-vous même obligé de les compter...

Pour retrouver cette étrange fenêtre, direction l'Abbaye Royale de Celles-sur-Belle et plus particulièrement son jardin aux insectes. Aurez-vous la chance d'y croiser le chat ?

Partagez cette page !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux