Les souvenirs d'enfance de Nathalie Fernandes

Lire l'article

Ce sont des marques indélébiles qui nous surprennent avec une odeur ou une chanson oubliée. Lorsque c'est le lieu qui nous y replonge, et quand bien même il est loin d'être confidentiel, il restera toujours, le témoin des souvenirs de notre enfance, notre coin secret bien à nous. Nathalie et Manuel Fernandes, hébergeurs aux Cabanes de Gros Bois à Prailles l'ont bien compris et m'ont entraînée sur les traces de leur adolescence au Lambon.

Mes-coins-secrets-le-lambon

On les avait pourtant prévenu, les rêves d'enfant ne sont pas pour les grands ! Qu'importe celui-là est beaucoup trop important, beaucoup trop indomptable. Pour Manuel, construire des cabanes dans les arbres n'a plus rien à voir avec les abris des petits bois trouvés dans le jardin où l'on s'abritait avec une lampe de poche. Là, c'est pour de vrai ! Mais quand même, difficile de ne pas s'émerveiller et retomber enfance devant ces habitations haut perchées où le petit-déjeuner se tire au bout d'une corde, où le coucher de soleil s'observe sur les champs constellés de bottes de paille fraîchement coupées...

Les-cabanes-de-gros-bois
Les-cabanes-de-gros-bois
bottes-de-paille

Et s'ils sont remontés des Landes il y a deux ans pour s'installer ici, dans notre Pays Mellois, ce n'est pas pour rien. Il y ont passé une bonne partie de leur adolescence en vacances Nathalie en particulier, se souvient du plan d'eau du Lambon dans les années 90.

plan-d-eau-du-lambon

C'était l'époque des appareils photo jetables pour lesquels il fallait patienter jusqu'au développement des photos pour savoir si elles étaient vraiment réussies, celle du Club Dorothée et de la Game-boy. On fredonnait Freed from Desire, les Daft Punk chantaient Around the World à la radio et on mangeait des bonbons colliers, des chewing-gum enroulés et des cigarettes en chocolat.

« Mon père participait à des conférences animalières et s'est pris d'affection pour le territoire. Il a fini par s'y installer. Il a toujours été passionné de nature et connaissait les oiseaux sur le bout des doigts... À cette époque on avait l'habitude de passer du bon temps au Lambon en famille. Je me souviens, ces années-là, il y avait même une guinguette et on s'y baignait, des sortes de bancs de sable étaient aménagés. Le plus souvent, mon père pêchait non loin. Pour moi, c'était une véritable évasion, j'avais l'impression de changer d'air. »

 

Loin des forêts de pins, Nathalie ne regrette rien, charmée par la variété des paysages, les champs de blé et cette sensation de respirer. Aujourd'hui elle accompagne très souvent ses quatre enfants jusqu'au plan d'eau où les jeux sont pris d'assaut par le plus jeune. À l'occasion, ils empruntent le sentier d'interprétation qui entoure le plan d'eau, évoluant dans un écrin de verdure et de nature en savourant ces petits plaisirs qui feront plus tard de grands souvenirs.

plan-d-eau-du-lambon

Les Cabanes de Gros Bois - 12 rue du Puits Gros Bois - 79370 Prailles

Retrouvez-les sur Facebook et Instagram #lescabanesdegrosbois