Mes coins secrets : Sur la piste de la pointe de diamant

Lire l'article

 

C’est une histoire qui pourrait commencer dans une lointaine contrée. On ne raconte plus les nombreuses légendes qui font écho à son histoire tumultueuse. Un vieux journal jauni nous met sur la piste, tandis que Bernard Gillier m’entraîne sur les lieux à l’église de Villiers-sur-Chizé, son coin secret en Mellois...

L’aventure au parfum d’ylalang

On aurait pu surprendre des aventuriers, étincelle dans le regard, animés par le désir de mettre la main sur un mystérieux artefact, évitant flèches empoisonnées et autres pièges mortels. L’un d’eux, téméraire, l’œil vif, un brin casse-cou aurait pu se munir d’un fouet et d’un fameux chapeau… A la place, il est devenu maire de sa commune à Villiers-sur-Chizé. Bernard Gillier veille toujours sur son église quitte, s’il le faut, à en gravir le sommet. Ce même lieu qui a embrasé son imagination lorsqu’il était enfant...

 

Laissez-moi rêver que j’ai dix ans...

Loin d’être un temple maudit, l’édifice dont les nombreuses gargouilles gardent l’entrée est pour autant envahi par la végétation. Armé d’une épée, il entre sans peur, foulant l’herbe qui a investi le chœur de l’église. Avec ses copains, ils ont prévu de rejouer une bataille de mousquetaires digne de ce nom, puis, ils iront encore une fois explorer le passage secret. On lui a dit qu’avant d’être complètement bouché, il menait à des souterrains jusque sous l’ancien logis… Ils s’étaient pourtant jurés de trouver une carte au trésor, et avaient même soupçonné un mystérieux labyrinthe, gravé dans la pierre, de les mener jusqu’à lui.

 

Que la quête commence…

Il n’aura pourtant pas besoin de chercher bien loin… Des travaux d’adduction d’eau sont prévus et une grande tranchée est creusée juste devant sa maison qui borde l’église en ruine. Un peu comme si la nuit lui avait porté conseil, la tranchée s’est mystérieusement agrandie… A tel point qu’il découvre un petit vase de terre juste à côté d’un squelette… Des fouilles percent à jour des sculptures morcelées tout autour de l’édifice. Visage humain, figure animale, décors tressés et pièces de monnaie ont désormais élu résidence dans la mairie. Quant aux sépultures, rien d’étonnant lorsque l’on sait que le village a été bâti sur un ancien cimetière.

Un silence de pierre

Quelques années plus tard, bien qu’il ne la regarde plus tout à fait avec ses yeux d’enfant, le mystère plane toujours autant. De nombreux indices trahissent l’aspect originel de l’édifice du XIème siècle avec sa nef unique avec ses trois travées. Parmi les nombreux décors romans, quelques pierres sont rougies par le feu, cicatrices indélébiles de son passé tourmenté. Le joueur de vièle, l’acrobate, et les nombreux monstres sculptés resteront muets, tandis qu’une mystérieuse pierre tombale d’un chevalier, flanquée d’une croix de Malte n’a pas encore livré tous ses secrets. Quant à la pointe de diamant, elle orne toujours le portail de l’église sur trois voussures, rescapée des guerres de Religion, de la Révolution et de l’érosion du temps.

Église Notre Dame de Villiers-sur-Chizé  - 79170 Villiers-sur-Chizé

Accès à l’intérieur de l’église interdit